Mobilité durable

 

Le domaine des moyens de transports terrestres est particulièrement important et développé en Alsace. La région dispose de leaders dans l’industrie automobile (PSA – Mulhouse, Schaeffler, TRW,…) ainsi que dans l’industrie ferroviaire (Alstom Transport, Vossloh Cogifer,…).

Au-delà des véhicules, le secteur de la mobilité compte également de nouveaux acteurs qui auront sans aucun doute un rôle essentiel à tenir dans les prochaines années : les fabricants d’infrastructures de recharge des véhicules hybrides et électriques (Hager et Sew-Usocome en Alsace), ou encore les fabricants de moyens de communications intelligents véhicule-véhicule et véhicule-infrastructure, ainsi que de nouvelles solutions de mobilité, d’inter-modalité et de multi-modalité (Orange, APRR, EUROVIA, TELEMOTIVE AG, AXESSIM,…).

En intégrant ces nouveaux acteurs, les industries des moyens de transports (automobile, ferroviaire,…), et les sociétés de service gravitant autour, l’Alsace compte aujourd’hui 357 entreprises et 52238 emplois*.

Le Pôle de compétitivité Véhicule du Futur en est un des acteurs principaux. Il travaille à l’identification des enjeux essentiels pour le futur et aux moyens de saisir les opportunités à venir. Par exemple, en lien avec la plate-forme PVF-ITS de Lure, une zone d’expérimentation en milieu urbain de solutions intelligentes pour le transport a été retenue à Strasbourg.

 

 Pour de plus amples informations :  http://www.vehiculedufutur.com/

 

La plateforme “Mobilité Durable” dont le chef de file est le Pôle Véhicule du Futur, a décidé de travailler sur deux thématiques :

  • la réutilisation des pièces des véhicules hors d’usage
  • le recyclage.

Ainsi,  le projet S-Life a pour objectif de promouvoir la filière du recyclage des véhicules au niveau européen et d’optimiser le cycle de vie des véhicules à quatre niveaux : conception et construction du véhicule, utilisation, déconstruction, valorisation.

Ce projet va donner lieu à d’autres sous-projets collaboratifs sur les thématiques suivantes :

  • Eco-conception et promotion des « 3R » dans la filière automobile: réduction (consommation énergétique, CO2…), réutilisation (matériaux, engins électriques…), recyclage (composants spécifiques et matériaux).
  • Encouragement à l´éco-design des nouveaux véhicules
  • Développement de nouvelles méthodes permettant une meilleure compétitivité à tous les niveaux de la chaine de valeur automobile
  • Transfert de technologie

 


* Données 2010 issues de la cartographie du Pôle Véhicule du Futur