Chimie durable

La filière de la chimie,  importante en amont et transversale par rapport aux autres filières (y compris celle des écotechnologies), est fortement représentée sur le territoire alsacien. Elle dispose d’un tissu dense d’acteurs, notamment de recherche.

La chimie a un rôle important à jouer au regard du développement durable. L’appellation chimie durable a été retenue en Alsace, afin d’éviter tout amalgame qui viserait à opérer une opposition entre chimie verte (durable et compétitive) et chimie noire (lourde et polluante). La chimie durable est diffuse sur le territoire alsacien. On n’y retrouve pas de véritables leaders sur cette thématique, même si quelques entreprises remarquables y sont représentées (Westrand, Roquette, Nature et Harmonie ou CINE). Le pôle de compétitivité Fibres traite de problématiques liées à la chimie durable dans sa stratégie.

Il s’agit d’un secteur difficile à appréhender et à représenter dans la mesure où les entreprises ne consacrent pas la totalité de leur activité à la chimie durable, mais développent plutôt des produits spécifiques ou modifient leurs procédés. Il n’en reste pas moins que c’est un secteur prioritaire pour l’Alsace puisque la plateforme sectorielle « Chimie durable » dépend à la fois du CSFR Ecotechnologies et du CSFR Chimie.

 

En interaction avec le CSFR Chimie, les discussions sont en cours afin de définir un nouveau chef de file pour la plateforme sectorielle « Chimie durable » (actuellement il s’agit de la Région Alsace) et les différents acteurs qui piloteront les actions suivantes:

  • Favoriser le transfert de technologie vers le monde industriel grâce à la promotion des technologies de performance industrielle
  • Améliorer le maillage d’information et de connaissances en généralisant l’introduction de stagiaires dans les entreprises et en favorisant les échanges entre les PME et les grandes entreprises.