Contexte

Les écotechnologies : définition et opportunités

 

Les écotechnologies sont définies comme « l’ensemble des biens et des services capables de mesurer, prévenir, limiter ou corriger les impacts environnementaux tels que la pollution de l’eau, de l’air et du sol ainsi que les problèmes liés aux déchets, au bruit et aux écosystèmes. Elles incluent les technologies, services et biens qui réduisent les risques environnementaux et minimisent la pollution et l’utilisation des ressources»*.
*selon la définition OCDE-Eurostat

Ces écotechnologies peuvent être :

  • curatives, c’est-à-dire permettre la gestion de la pollution,
  • préventives en permettant la production d’énergie à partir de sources renouvelables ou  l’optimisation de la consommation de ressources naturelles.

 

Le marché mondial des écotechnologies est aujourd’hui évalué à 1400 milliards d’euros, soit 2,5% du PIB mondial. La valeur de ce marché, dont la croissance est supérieure à celle du PIB, devrait doubler pour atteindre 3100 milliards d’euros à l’horizon 2020*. * source Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE)

 

Dans ce contexte, l’Alsace, historiquement impliquée dans les écotechnologies, doit saisir les opportunités de création d’emplois apportées par l’essor de la filière et le soutien des politiques publiques.

 

 

L’écosystème alsacien

 

Le tissu des entreprises des écotechnologies en région Alsace regroupe près de 560 établissements répartis sur l’ensemble du territoire. Les secteurs traditionnels de l’eau et des déchets y sont les plus représentés mais on retrouve aussi de manière significative le secteur de l’énergie et celui du bâtiment durable intégrant les aspects matériaux, maîtrise de l’énergie et éco-construction. Ces entreprises sont principalement des TPE ou PME et l’on peut distinguer trois profils : les innovantes/primo-innovantes, les leaders historiques et les entreprises en reconversion.

 

L’Alsace est la 2ème région la plus industrialisée de France. Elle dispose de vrais atouts dans des secteurs historiques à fort potentiel (bâtiment, transports, chimie et matériaux) mais aussi sur des filières émergentes.

 

Bâtiment durable, écomatériaux, mobilité durable, gestion et qualité de l’eau et chimie durable apparaissent comme les 5 secteurs clés des écotechnologies en Alsace. L’environnement alsacien est favorable à l’essor de la filière et s’appuie sur :

  • un écosystème de grappes dense et diversifié,
  • la présence de quatre pôles de compétitivité traitant d’écotechnologies dans leur stratégie,
  • une offre de formation présente sur toutes les thématiques,
  • une recherche publique performante et reconnue,
  • des acteurs de la valorisation et du transfert technologique actifs.